Venir en aide aux réfugiés – Dossier MSF (Septembre 2016)

September 27, 2016 9:37 am

Les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays

Alors que les personnes déplacées fuient souvent leur maison pour des raisons similaires aux réfugiés (conflit armé, violations des droits de l’homme, catastrophes naturelles), techniquement, ils ne sont pas des réfugiés. Les personnes déplacées n’ont pas franchi de frontière internationale pour trouver refuge et donc restent légalement sous la protection de leur propre gouvernement, même si ce gouvernement est souvent la cause de leur fuite. La grande majorité de ces déplacés ne pourra pas recevoir les soins dont ils ont besoin parce qu’ils vivent dans des régions où le système de santé s’est effondré et où il est trop dangereux d’accéder pour les organismes d’aide indépendants.

Les opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée

En 2015, le nombre de personnes arrivées par bateau en Europe a atteint 264 500, dépassant le total de 2014 qui s’élevait à 219 000. L’année 2014 a été la plus meurtrière, avec plus de 3 400 décès en mer Méditerranée. Pourtant en 2015, l’assistance de l’UE aux bateaux en détresse a été réduite.
C’est pourquoi en mai 2015, nous avons lancé des opérations de recherche et de sauvetage en mer grâce aux navires Bourbon Argos, Dignity I et MY Phoenix. Ces opérations ont pris fin à la fin de l’année 2015 et ont repris en avril 2016.
En 2015, les équipes de MSF à bord des trois navires de recherche et de secours déployés en Méditerranée ont assisté plus de 23 000 personnes au cours de 120 interventions différentes.

Pour de plus amples informations: http://www.msf.fr/